:. Accueil
 :. L'Association
 :. Personnalités
 :. Actualités
 :. Dossiers
 :. Galeries
 :. Forum
 :. Vidéos
 :. Rendez-vous
 :. Boutique
 :. Partenaires
Exposition INVENTEURS ET SAVANTS NOIRS
Actualités

Retour liste des Actualités
Réunion du G8 : Plaidoyer de Matsuura pour l’Education en Afrique
Le directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a lancé lundi, devant le sommet du G8 à Saint-Pétersbourg, en Russie, un appel exhortant la communauté internationale à un plus grand soutien financier afin que les pays en développement, en particulier ceux d’Afrique, puissent atteindre les objectifs de l’éducation de base.

Dans son discours, le directeur général a soutenu la déclaration du Premier ministre britannique, Tony Blair, sur l’importance du partenariat avec l’Afrique, notamment à travers le soutien à la seconde Décennie de l’éducation dans ce continent. M. Matsuura a aussi évoqué la contribution de l’UNESCO à la préparation du Sommet de l’Union africaine de Khartoum (Soudan) en janvier 2006, sommet consacré principalement à l’éducation et à la culture. Il a souligné que la Commission britannique pour l’Afrique, mise en place par Tony Blair, a également identifié la culture comme un des piliers du développement, aux côtés de l’éducation.

Le directeur général a déclaré que l’UNESCO apporterait de nouveau son soutien à la préparation du Sommet 2007 de l’Union africaine, sommet qui mettra l’accent sur la science et la technologie, des thèmes cruciaux pour le développement de l’Afrique. Koïchiro Matsuura a également parlé d’éducation, soulignant que l’accès de tous les enfants à une éducation de base de qualité était vital pour l’Afrique et son développement. « Plus de cent millions d’enfants dans le monde ne sont pas scolarisés aujourd’hui, ce qui représente près de 18 % des enfants en âge scolaire ». « La situation est très sérieuse en Afrique subsaharienne : en Afrique centrale et de l’Ouest, presque 50 % des enfants en âge d’aller dans le primaire sont encore privés d’éducation, alors qu’un tiers des enfants est dans cette situation en Afrique orientale et australe », a-t-il précisé, ajoutant que la déclaration du G8 avait raison de dire que l’éducation est au cœur du progrès humain et que cela était aussi vrai pour l’édification des pays, le développement et la lutte contre la pauvreté.

Compter sur soi d’abord

Sur la question de l’aide à l’éducation, le directeur général de l’UNESCO a souligné que les pays en développement doivent d’abord faire tout leur possible pour mobiliser des ressources nationales mais qu’une aide extérieure accrue est nécessaire pour qu’ils atteignent d’ici 2015 les six objectifs de l’Education pour tous. On estime à 12 milliards de dollars par an les besoins de l’aide à l’instruction de base. Koïchiro Matsuura a reconnu que cette aide avait augmenté ces dernières années mais qu’il manque encore 7,6 milliards. Le directeur général de l’UNESCO a demandé à la communauté internationale de tenir ses engagements envers l’Afrique et il a appelé à combler ce fossé financier de l’éducation de base au plan mondial et, plus particulièrement pour l’Afrique. Dans un document sur l’éducation approuvé le 16 juillet par le Sommet du G8 et intitulé « l’éducation pour des sociétés innovantes au XXI ème siècle », les leaders du G8 ont réaffirmé leur engagement en faveur de l’agenda de l’EPT. Ils ont salué les efforts de l’UNESCO pour finaliser un plan d’action global en vue d’atteindre les objectifs de l’EPT et de fournir un cadre pour une action complémentaire coordonnée des agences d’aide multilatérales en appui à la mise en oeuvre au plan national. A travers ce document, les leaders du G8 appellent l’UNESCO et les autres agences membres du cadre d’action de Dakar (PNUD, UNFPA, UNICEF, Banque mondiale) à soutenir l’harmonisation et l’alignement avec les priorités, plans, objectifs nationaux et à utiliser les capacités uniques de chaque organisation pour éliminer les situations de double emploi et accroître l’efficacité. Les leaders du G8 ont aussi manifesté leur soutien permanent à une mise en œuvre efficace de l’Initiative pour la mise en œuvre accélérée du Programme EPT et réitéré leur engagement à aider l’Afrique dans sa réalisation de l’agenda de l’EPT


PANA

ARCHIVE, le 19 Juillet 2006     

Vos commentaires
Pas de commentaire enregistré
Identification
login:

mot de passe:


pas encore inscrit ?
Mailing-list
Faire un don
Soutenez-nous !
Forum

 information

 Grand pilier de la religion musulmane BILAL

 Edmond Albius

 africains know how


Ephémérides
10 Décembre 2018
Déclaration universelle des droits de l'homme à l'ONU.
-1948
Mort de Otis REDDING chanteur de R&B.
-1967
Plan du site | Contact Copyright © 2018 ARCHIVE | Réalisé par Elmana