:. Accueil
 :. L'Association
 :. Personnalités
 :. Actualités
 :. Dossiers
 :. Galeries
 :. Forum
 :. Vidéos
 :. Rendez-vous
 :. Boutique
 :. Partenaires
Exposition INVENTEURS ET SAVANTS NOIRS
Actualités

Retour liste des Actualités
JAMES BROWN : LE PERE DE LA SOUL S'EN EST ALLE SUR LA POINTE DES PIEDS...
James BROWN, géant de la Musique, Roi de la Soul et père de la Funk est mort dans un monde sous-culturé, voire inculte et sans morale. Ce géant est parti sur la pointe des pieds, il n'a fait aucun bruit. Il a vendu des millions de disques, il a révolutionné la musique par sa liberté d'interprétation, sa façon de danser et de chanter. La voix de James Brown était à elle seule un instrument de musique. Je me souviens de cet homme bien coiffé, cet homme de soixante ans qui gesticulait sur la scène du Zenith voilà 10 ans environ, il a avait plus de 60 ans et dansait comme un jeune homme de 20 ans. C'était la "magie James Brown".

James Brown c'est aussi cet homme brisé par la condition des noirs aux Etats-Unis d'Amérique et en Afrique Noire, c'est aussi cet homme sensible qui avait éclaté en sanglots lors de la visite du haut lieu de la Traite des Noirs qu'est l'Ile de Gorée. Cette Ile où les tristes négriers de l'horreur chargeaient hommes, femmes et enfants, après un tri honteux (femmes vierges et femmes non vierges par exemple...) comme de la marchandise, la dernière image qui reste c'est cette fameuse porte qui s'ouvre sur le vaste océan mais qui ne se refermer jamais "la porte du voyage sans retour"... Combien de guerriers mandingues ou de Kunta Kinte ont passé cette porte de l'enfer pour arriver en terre d'inhumanité ? Si pour une minorité un Siècle des lumières a traversé une zone de l'Europe, pour la majorité des Peuples tenus par la barbarie esclavagiste ou coloniale européenne et américaine, aucune lumière n'est apparue pour éclairer leur condition humaine...

James Brown est parti sans bruit, et la Presse s'est bien retenu de faire du bruit... Pourquoi ? Ni Une ni hommage à télévision, pourtant James Brown ce n'est pas "Titi Poulet de la Star Ac" ? La Presse a préféré faire ses gros titres sur des faits divers chers au Ministre de l'Intérieur. La Presse a préféré parler de la mort d'un Gerald Ford nième Président des USA dont tout le monde se fiche, que les nouvelles générations ne connaissent pas et que les plus anciennes ont passé à la trappe depuis fort longtemps.

De "Sexe Machine" qui reste une valeur sûre à "It's a Man's, Man's, Man's world" autre valeur sûre, James Brown pouvait briser les tabous dans une Amérique très puritaine, (si tout le monde a fait des vagues du déhanchement de Presley, celui de James Brown était encore plus dérangeant pour les vendeurs de Bible de néons qui sont de retour sur les télévisions américaines depuis l'arrivée du Président intégriste Bush), mais James Brown pouvait aussi toucher les coeurs et poser un jugement de valeur sur un monde où des hommes asservissent d'autres hommes "un monde d'hommes" disait James Brown traduisant son sentiment pessimiste quant à la possible évolution positive de l'Homme en matière de respect de ses semblables.

James Brown est mort dans la nuit de Noël, pas étonnant pour ce Saint de la Musique, si Saint que même le Gouvernement américain inculte (à la bonne heure) vient de lancer une journée de deuil national pour ce Prophète qui est arrivé de façon fracassante sur la Scène de la Musique mondiale et qui est reparti sans faire de bruit, fort de l'amour de ses fans, d'un travail de musicien plus qu'accompli.

James Brown était un Génie de la Musique, le Prhophète de la Soul comme Bob Marley était le Prophète du Reggae.

Je suis vraiment choquée de n'avoir pas vu le visage de James Brown dans les rues de Paris le 26 Décembre 2006. Je me dis que finalement, tout s'en va et il est logique que les meilleurs partent alors sans un Hommage plus que mérité... Peut-être que l'enfant adopté de Madonna ou le dernier tatouage d'Angelina Jolie sont plus intéressants que la mort d'un Monstre sacré ? Peut-être que finalement James Brown n'était pas assez connu pour certains ? Je n'ose penser que c'était du racisme ou encore de l'inculture à l'heure où certains nous réduisent la culture africaine à "la bite des noirs" ou encore à "la polygamie est la raison des émeutes en banlieue"...

En tout cas James Brown n'était ni noir ni blanc, il était un arc-en-ciel et tant pis pour ceux qui n'ont pas compris la magie James Brown et la qualité du personnage qui vient de fermer les yeux, après une carrière de chanteur Soul et Funk plus que remplie.



source: genji
ARCHIVE, le 30 Décembre 2006     

Vos commentaires
Pas de commentaire enregistré
Identification
login:

mot de passe:


pas encore inscrit ?
Mailing-list
Faire un don
Soutenez-nous !
Forum

 information

 Grand pilier de la religion musulmane BILAL

 Edmond Albius

 africains know how


Ephémérides
12 Décembre 2018
Une ordonnance royale interdit le transport des nègres entre les iles du vent et St-Domingue sauf pour les navires négriers de France
-1739
Indépendance du KENYA
-1963
Plan du site | Contact Copyright © 2018 ARCHIVE | Réalisé par Elmana