:. Accueil
 :. L'Association
 :. Personnalités
 :. Actualités
 :. Dossiers
 :. Galeries
 :. Forum
 :. Vidéos
 :. Rendez-vous
 :. Boutique
 :. Partenaires
Exposition INVENTEURS ET SAVANTS NOIRS
Actualités

Retour liste des Actualités
Chirac confesse le mal qu'il a fait subir à l'Afrique
Mwinda a dit et redit des choses sur les relations françafricaines. Des Congolais ont commenté les négatives implications françaises en général et celles dangereusement destructrices de Jacques Chirac en particulier - au cours de la dernière décennie - au Congo. Mais les ennemis du développement, ces valets locaux crient aux sorcières…Pourtant ils assurent la survie financière et politico mafieuse d’un Chirac usé par des années de Mafiafrique.

Jacques a résisté à la furie des plumes incendiaires de journalistes, mais il ne résistera jamais au temps qui l’a affaibli, plus qu’aucune presse fut-elle révélatrice de scandales n’a pu le faire.

Heureusement pour l’Afrique, Jacques Chirac, à quelques jours de la fin de sa présidence – qui rimera certainement avec le début de ses ennuis judiciaires – a publié un livre livre-entretien avec Pierre Péan , intitulé " L’inconnu de l’Elysée " dont l’hebdomadaire " Marianne " a à son tour publié quelques extraits samedi dernier. Dans l’ouvrage, l’ami Jacques, le sponsor de la dictature en Afrique, a commencé par faire sa confession.

“ L’Inconnu de l’Elysée ’’ - Chirac - évoque son “ rôle d’ " analphabète ", son action durant la guerre d’Algérie, son soutien a l’ANC de Nelson Mandela, son " problème culturel avec les Américains ", ou encore " le drame de sa vie ", celui de sa fille Laurence, anorexique, explique notre confrère GriooWorld qui a ressorti quelques extraits publiés samedi dernier par l’hebdomadaire " Marianne ".

Dans l’ouvrage qui paraîtra mercredi aux Editions Fayard, Jacques Chirac a longuement confessé les péchés de la France contre l’Afrique. Mais ce vieux rusé parle de ON (que les jeunes Congolais appellent le pronom des menteurs). Assurément, par ce ON, Chirac veut dire NOUS, c’est-à- dire tous les Français.

Voici un morceau choisi de cette confession Chiraquienne. Peut-être lira t-on un peu plus dans l’ouvrage proprement dit. Il dit des Africains : « après leur avoir volé leur culture, on leur a volé leurs ressources, leurs matières premières en se servant de leur main-d’oeuvre locale. On leur a tout piqué et on a répété qu’ils n’étaient bons à rien. Maintenant, c’est la dernière étape : on leur pique leurs intelligences en leur distribuant des bourses, et on persiste à dire de ceux qui restent : + ces Nègres ne sont décidément bon à rien + ».

De quoi retourner dans son sépulcre l’ami de l’Afrique, le Citoyen François Xavier Verschave…

De quoi ressusciter tous ces morts inutiles et ramener a leurs parents tous ces disparus du Beach et des guerres précédentes.

Mais à Paris, à Londres, à Washington, à New York, à Oslo, à Stockholm, à Bruxelles, Montréal, à Sherbrooke, à Johannesburg, à Dakar, à Cotonou, Brazzaville ou encore à Pointe-Noire, les Congolais se demandent si l’ami Chirac a évoqué sa responsabilité dans le génocide ayant frappé les régions congolaises du Pool, du Niari, de la Bouenza et de la Lekoumou, qui, paradoxalement, a permis à la population congolaise de franchir le seuil des 3 millions d’âmes en 2002, ainsi que sa caution dans la gabegie qui a fait du Congolais l’Africain le plus pauvrement nourri depuis 1998, l’esclave de la dictature de Brazzaville…

Sûrement Chirac s’est aussi excusé d’avoir publiquement proclamé sur RFI, son rôle de sponsor du retour militairement meurtrier de Sassou Nguesso au pouvoir, à Brazzaville – comme il dit lui-même : « on leur a volé leurs ressources, leurs matières premières en se servant de leur main-d’oeuvre locale ».

Avec un tel ouvrage qui ouvre le feu sur Chirac lui-même, nous attendons des Congolais et d’autres Africains, des plaintes et encore des plaintes juste après sa sortie de l’Elysée.

Il doit répondre de sa propre responsabilité, maintenant qu’il nous l’a avoué.

Par Kqwala Yeinbet


source: mwinda.org
griooworld.com/

ARCHIVE, le 18 Février 2007     

Vos commentaires
Pas de commentaire enregistré
Identification
login:

mot de passe:


pas encore inscrit ?
Mailing-list
Faire un don
Soutenez-nous !
Forum

 information

 Grand pilier de la religion musulmane BILAL

 Edmond Albius

 africains know how


Ephémérides
10 Décembre 2018
Déclaration universelle des droits de l'homme à l'ONU.
-1948
Mort de Otis REDDING chanteur de R&B.
-1967
Plan du site | Contact Copyright © 2018 ARCHIVE | Réalisé par Elmana