:. Accueil
 :. L'Association
 :. Personnalités
 :. Actualités
 :. Dossiers
 :. Galeries
 :. Forum
 :. Vidéos
 :. Rendez-vous
 :. Boutique
 :. Partenaires
Exposition INVENTEURS ET SAVANTS NOIRS
Dossiers

Retour liste des Dossiers
Racisme et Histoire: Le Tabou
La société Francaise souffre d'amnésie. Elle se refuse à reconnaitre les périodes peu glorieuses de son histoire ou sa population blanche a pratiqué l'esclavagisme, le colonialisme en les justifiant par un racisme institutionnel. Les effets s'en ressentent aujourd'hui.

Je souhaite aujourd’hui aborder la problématique du «racisme au quotidien», sentiment souvent silencieux, inavoué et surtout échappant à tout débat public.

En effet, le racisme dont tout le monde parle est avant tout un phénomène très visible et ses manifestations sont des actes comme la violence ou la discrimination (à l’embauche, à l’entrée en boite de nuit, à l’accès aux études, etc…) et sont donc légalement répréhensibles. A l’échelle de notre population, ces actes sont le fait d’une faible proportion d’individus et finalement il est facile de ne pas se sentir concerné. Relater ces événements est ainsi peu culpabilisant et les medias traitent de plus en plus souvent du sujet sans effet indésirable sur le sacro-saint «audimat».

Sujet bien plus tabou, le racisme au quotidien concerne beaucoup plus de personnes car seules les pensées le caractérisent, sans passage a l’acte aucun. Nous sommes ainsi dans un domaine bien plus intime qui nécessite certaines circonstances pour se révéler. Le lapsus en est une, j’avais déjà traité du sujet dans le billet consacré aux tabous du langage. On pourra aussi parler de l’humour qui fait parfois appel à des acquis profondément enfouis. Un environnement est particulièrement propice à mettre en évidence ce sentiment, c’est l’anonymat offert par Internet et le phénomène des blogs. En effet, cet anonymat est fortement désinhibiteur et permet à beaucoup d’ouvrir leurs pensées intimes sans pour autant se mettre en danger.

Sans plus de commentaire pour l’instant, j’ai choisi de partager avec vous le texte ci-dessous qui, je trouve, résume de façon synthétique et caricaturale ce «racisme au quotidien». Il s’agit du commentaire laissé par un visiteur d’un blog provocateur et iconoclaste. Le blog en question et le billet sur lequel était posté ce commentaire n’ont pas de réelle valeur ajoutée, aussi ai-je choisi de livrer seulement le commentaire.

Afin d’éviter tout malentendu, je précise que je suis complètement étranger à ce texte ainsi qu’à son auteur. Je ne souhaite absolument pas propager le message contenu dans ce texte, mais plutôt le dénoncer.

Bonne lecture



"J'ADORE PRENDRE LE METRO"

Je vous livre ci-dessous une "petite anecdote" qui s'est déroulée dans le métro parisien alors que je me rendais à la gare du Nord.
Je monte dans la rame bondée, et là, je constate, sans grande surprise il est vrai, que je suis le seul "blanc". J'ai beau regarder autour de moi je suis bien le seul. Le seul ? Ah non, j'aperçois une ravissante fille blanche qui était cachée par un jeune Africain qu'elle enlaçait. En voyant cette scène d'amour je me dis que les critères du désir féminin ont bien changé en une décennie car en les observant du coin de l'œil et en tendant l'oreille je m'aperçois que cette charmante demoiselle semble sincèrement admirer sa belle racaille déguisée en uniforme de rappeur et lui débitant son vocabulaire riche de quatre mots avec un accent pitoyable de cité. Là encore je ne suis guère surpris c'est monnaie courante de nos jours, j'ai 26 ans et j'ai toujours connu ça.

A proximité de moi il y a aussi trois Arabes d'une quarantaine d'années. Ils parlent si fort que je peux entendre sans peine leur discussion. Ils parlent de la France. Soudain l'un d'entre eux s'exclame : "De toute façon mon frère il faut profiter, tu sais la France elle doit des millions à l'Algérie, DES MILLIONS ! ! ! C'est pour ça que c'est la misère au pays, ils ont ruiné l'Algérie mon frère, etc…"

Il y a une telle promiscuité dans la rame que je ne suis pas le seul à pouvoir profiter de ce beau cours d'histoire. Les voyageurs d'origine maghrébine ou d'Afrique Noire semblent tout à fait d'accord avec l'énergumène. L'un d'entre eux lance : "Ouais! t'as trop raison". La fille blanche et son rappeur semblent également de cet avis. Elle glisse un sourire aux Arabes pour montrer son approbation.

Quant à moi je commence vraiment à me sentir mal à l'aise au milieu de tous ces ex-colonisés, je suis pourtant dans mon pays !

Mais quelle image de la France tous ces immigrés vont-ils inculquer à leurs enfants ? Ces derniers ne grandiront jamais dans l'amour du pays qui a accueilli leurs parents mais dans la haine du pays qui les a ruinés.

Combien grandiront avec l'idée que les Français sont des affreux racistes et les descendants d'abominables colons ? Des centaines de milliers sans aucun doute quant on voit la mentalité de nombreux parents.

Je souhaiterais répondre à cet Arabe si avide de revanche envers la France que s'il veut se venger il peut toujours s'engager dans l'armée algérienne, prendre un fusil et venir nous combattre comme nous l'avons fait en Algérie. Car ce grand historien mélange conquête militaire et immigration, c'est si facile. Il faudrait lui rappeler que les Français ne sont pas arrivés dans son pays en deux heures d'avion avec à l'arrivée la Sécu, les allocations logement et familiales et que même si leur présence en Afrique du Nord était illégitime, ils l'ont acquise par leur courage et pas en se faisant assister par le gouvernement algérien. Depuis quand un pays vainqueur doit-il quelque chose au vaincu ?

Et moi, petit smicard titulaire d'un simple bac, je me demande comment nos brillants hommes politiques si instruits n'ont pas pu prévoir que les millions d'étrangers que l'on faisait rentrer auraient un fort ressentiment anticolonial vis à vis de la France et que cela renforcerait le communautarisme et les troubles sociaux que l'on connaît aujourd'hui.

Fallait-il sortir de l'ENA pour prédire cela alors que le bon sens le plus élémentaire aurait recommandé de limiter l'afflux massif d'étrangers à la natalité supérieure à celle des Français et qui un jour constitueront une force politique incontournable en France ?

Moi seul blanc au milieu de cette foule je dois me taire car si j'exposais mes impressions je serais la risée de toute la rame qui se liguerait contre moi.

Dans le futur, la voix des Français de souche sera étouffée dans ce melting-pot comme la mienne dans cette rame de métro. Je n'ose pas imaginer ce que nos enfants auront à subir comme humiliations et plus que moi éprouveront cette nouvelle sensation : se sentir étranger dans son propre pays.

Vos commentaires sont les bienvenus…



source: titoph
ARCHIVE, le 23 Janvier 2007     

Vos commentaires
Posté par vali le 31 Mars 2007 à 23:51



Pour sûr, le mec ne s'est pas un instant posé la question de savoir "quelle est la cause de l'immigration, la vraie cause" ? Avant de jeter bêtement la pierre aux immigrés, lesquels ne font que subir ce que le néocolonialisme fait endurer à ses ex-colonies, il devrait prendre des cours auprès de forums de discussion de la diaspora maghrébine, noire africaine, antillaise et j'en passe. Il se rendrait compte de l'énormité de ce qu'il affirme en parlant d'assistanat des immigrés, alors que ces derniers ne font que reprendre à la source ce qui est savamment volé dans leurs pays respectifs. (re)Vive l'Afrique ! vive la jeunesse panafricaine ! Hotep à tous, mes frères que je connais mieux. vali
Répondre à ce message

Identification
login:

mot de passe:


pas encore inscrit ?
Mailing-list
Faire un don
Soutenez-nous !
Forum

 information

 Grand pilier de la religion musulmane BILAL

 Edmond Albius

 africains know how


Ephémérides
15 Décembre 2018
Prix Goncourt à René MARAN pour son livre "BATOUALA" véritable roman nègre.
-1921
Naissance Surya BONALY patineuse artistique.
-1973
Plan du site | Contact Copyright © 2018 ARCHIVE | Réalisé par Elmana