:. Accueil
 :. L'Association
 :. Personnalités
 :. Actualités
 :. Dossiers
 :. Galeries
 :. Forum
 :. Vidéos
 :. Rendez-vous
 :. Boutique
 :. Partenaires
Exposition INVENTEURS ET SAVANTS NOIRS
Les Personnalités Noires et Célèbres
Retour liste des Personnalités
Jan Earnst MATZELIGER
1852 - 1889
"Aujourd'hui, tout le monde peut se payer des chaussures résistantes"
Jan Earnst MATZELIGER naît, en 1852, à Paramaribo, au Surinam (Guyane hollandaise), en Amérique du Sud. Son père est un ingénieur hollandais qui a épousé une Surinamienne noire du cru.

A l'âge de 10 ans, le jeune Jan travaille dans les ateliers de fabrication de machines du Gouvernement où son père travaille comme superviseur.
C'est là que ses talents et ses aptitudes pour la chose mécanique vont se renforcer.

En 1871, âgé de 19 ans, J.E. MATZELIGER voyage à travers le monde. Jan a cependant deux handicaps, il est étranger et Noir.
De surcroît, il parle très peu l'anglais ; Il a donc du mal à trouver du travail.

Mais comme J.E. MATZELIGER est un jeune homme déterminé, il apprend l'anglais.

Deux années plus tard, J.E. MATZELIGER s'installera à Philadelphie où, finalement, il va décrocher un emploi, comme apprenti, dans une usine qui fabrique des chaussures. Pour cela, il doit manipuler différentes machines, des heures durant, pendant que la plupart des Blancs le regardent parce qu'il avait des ancêtres Noirs. Il s'arrange pour avoir quelques amis en ville.

J.E. MATZELIGER entend parler de la croissance rapide de l'industrie de la chaussure et, à la recherche d'une meilleure situation professionnelle, il partira pour la Nouvelle-Angleterre, en 1877 ; il s'installera définitivement, à Lynn, dans le Massachusetts.

J.E. MATZELIGER est un chrétien dévoué‚ qui enseignera à la Sunday School (l'Ecole du Dimanche) à la North Congregational Church, l'une des rares églises de l'endroit à accepter les Noirs.

Au tout début de l'industrie de la chaussure, on les fabrique, principalement, à la main.

Pour un ajustement adéquat, il est nécessaire de prendre les empreintes des pieds des clients, pour la pointure et la forme. On crée ensuite un moule, de pierre ou de bois, que l'on appelle le "last" (la "forme" sorte de moulage pour fabriquer la chaussure). De ce moulage, on créera un calibrage pour les différentes pointures et formes.

A cette époque-là, la plus grande difficulté de fabrication de la chaussure demeure l'assemblage de la semelle à la partie supérieure. Ce travail requiert une grande dextérité pour bâtir, au moyen de clous, et coudre ensuite les deux parties ensemble. Personne n'arrive à faire une chaussure qui puisse avoir une durée appréciable.

On pense qu'un travail aussi compliqué ne peut être fait que par des mains expertes.

En définitive, ces "lasters" (ouvriers qui fabriquent ce genre de chaussures qui durent), détiennent un grand pouvoir sur l'industrie de ce produit.

Ils peuvent, de ce fait, jouer un rôle important, comme celui, par exemple, de débrayage, sans avoir à tenir compte des souhaits de leurs camarades de travail ; il en résultera pour ces derniers de longues périodes de non-emploi.

J.E. MATZELIGER fera tout ce qu'il pourra pour résoudre le problème de cette mainmise, et il développera un procédé automatique de fabrication de chaussures dont la durée soit appréciable.

Cela lui prendra de nombreuses années et exigera, de sa part, beaucoup de sacrifices avant qu'il n'arrive à un prototype qui obtienne un véritable succès.

J.E. MATZELIGER perdra un peu de temps à dessiner et à faire breveter son invention, qu'il affinera sur de nombreuses années pour ajuster la chaussure, assembler le cuir du dessus la semelle, enfoncer les clous et livrer un produit fini - le tout en moins d'une minute.

Ce procédé réduira, de moitié, le prix d'une paire de chaussures pour tout le pays ; il permettra de doubler les salaires, et d'améliorer les conditions de travail de millions de personnes sur lesquelles reposait l'industrie de la chaussure, nécessaire à leur gagne-pain.



Les machines à monter des empeignes de Jan E.Matzeliger

La machine de J.E. MATZELIGER est capable de sortir 150 à 700 paires de chaussures par jour, alors que les mains expertes d'un ouvrier travaillant manuellement ("laster") n'en fabriquent que 50.

Vers 1889, la demande de machines à fabriquer des chaussures qui durent plus longtemps est impressionnante au point que J.E. MATZELIGER, qui n'a pas suffisamment d'argent, s'associera avec deux partenaires pour fonder la Consolidated Lasting Machine Company à qui il vendra son invention contre un énorme paquet d'actions.
L'invention de J.E. MATZELIGER a ainsi révolutionné toute l'industrie de la chaussure, aux Etats-Unis et dans le monde entier.

Malheureusement, J.E. MATZELIGER ne pourra profiter des fruits de son travail, car il sacrifia sa santé en travaillant de très longues et exténuantes heures à son invention, et en ne prenant aucune nourriture des heures durant. Il prend froid et contracte une tuberculose qui aura raison de lui.

Il meurt le 24 août 1889, à l'âge de 37 ans.

L'invention de J.E. MATZELIGER est peut-être l'invention la plus importante pour la Nouvelle-Angleterre.

Son invention est "le plus grand pas en avant de l'industrie de la chaussure" selon le Church bulletin of the First Church of Christ, cette même église qui avait fait de lui un de ses membres et qui prit part à la commémoration qui eut lieu, en son honneur, en 1967.

A cause de la couleur de sa peau, on ne parlera de lui, dans les manuels d'histoire, que récemment.

J.E. MATZELIGER a obtenu 5 brevets pour son invention; Ils ont tous contribué à rendre, révolutionnaire, l'industrie de la chaussure. Le dernier est sorti deux ans après sa mort, en 1891.

    

Vos commentaires
Pas de commentaire enregistré
Identification
login:

mot de passe:


pas encore inscrit ?
Mailing-list
Faire un don
Soutenez-nous !
Forum

 information

 Grand pilier de la religion musulmane BILAL

 Edmond Albius

 africains know how


Ephémérides
10 Décembre 2018
Déclaration universelle des droits de l'homme à l'ONU.
-1948
Mort de Otis REDDING chanteur de R&B.
-1967
Plan du site | Contact Copyright © 2018 ARCHIVE | Réalisé par Elmana